Nozinja Lodge, la frénésie du Shangaan Electro

L’histoire du Shangaan Electro, ce mouvement de musical Sud-Africain, qui, entre ses mbira propulsés électroniquement à plus de 180 bpm, et ses danseurs frénétiques, a su, en quelques années séduire, d’abord les ghettos de Soweto, avant de gagner progressivement le reste du pays, puis du monde, est quasiment indissociable du parcours d’un certain Richard Mthetwa, plus connu sous le nom de Nozinja.

Quand il a débarqué de son Limpopo natal (province du nord de l’Afrique du Sud, d’où est originaire le peuple shangaan), à Soweto, c’était d’abord pour ouvrir sa boutique de réparation de téléphone portable, ce qu’il a fait. Mais, très vite, et en constatant l’engouement du public pour ces bals de rues, où, chaque soir les danseurs et danseuses viennent rivaliser d’habileté sur les danses traditionnelles Shangaan, il a troqué ses ustensiles de réparation, pour quelques consoles de mixage, synthé et autres contrôleurs audio. Petit à petit il a mis au point ses techniques de production et de mixage, puis commencé dans l’esprit du DIY (Do It Yourself) à enregistrer et produire la majorité des groupes locaux, sortir des cassettes, des CDs, des vidéos diffusés sur internet…

Sa musique simple, et tellement évidente est rapidement devenue incontournable pour beaucoup, y compris en dehors des frontières de l’Afrique du Sud, lui ouvrant ainsi de nombreuses portes, y compris celles de la prestigieuse maison de disque londonienne Warp records ; qui misant sur le charismatique producteur débrouillard, entame avec lui une collaboration qui conduira à la sortie de cet album, Nozinja Lodge, paru au début du mois.

Un disque soigné et efficace, qui, s’il se permet quelques rapides incartades du côté du son occidental, ne perd en rien l’esprit originel de la tradition Shangaan. Par contre, à l’écoute, le risque de sombrer dans une sorte de transe frénétique, qui vous fera vous secouer aux rythmes des rebondissements de vos membres postérieurs… n’est pas exclu !!

 

Nozinja – “Tsekeleke” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Nozinja Lodge » le dernier album du Sud-Africain Nozinja, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

2 réflexions au sujet de “Nozinja Lodge, la frénésie du Shangaan Electro”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.