Nisf Madeena de Ma3azef, une compilation électronique au chevet du Liban

La plateforme culturelle et journal arabophone Ma3azef essaye de venir en aide au Liban, pour aider le pays à se redresser après l’explosion dramatique, et à vrai dire presque encore incroyable, au sens propre du terme, mais surtout après des décennies de mauvaise gestion, de corruption et de médiocrité de sa classe dirigeante. Oui, c’est sur que ce n’est pas Ma3azef a eux seuls, même avec l’aide de l’ingénieure du son égyptienne Heba Kadry, qui y pourront quelque chose, mais, à leur niveau, ils ont réussi à regrouper une bonne poignée d’artistes issus du monde arabe, mais aussi du reste du monde, sur une compilation, Nisf Madeena, dont les bénéfices seront reversés à différentes œuvres caritatives et culturelles libanaises. Alors à eux seuls, oui, ils n’y pourront pas grand-chose, mais toi, plus moi, plus eux, plus tous ceux qui le veulent… non on s’égare un peu là ! Mais peut-être qu’en vous jetant sur les commandes de cette compilation, qui en plus est de qualité, ça changera… un peu, les choses !

L’un distille quelques notes cristallines dans une tempête électronique… comme quelques furtifs moments d’espoir qui viennent traverser le ciel chaotique de ce qu’est devenu le Liban aujourd’hui, tandis qu’un autre préfère adopter la démarche lourde d’une électronique titubante. Celui-ci souffle une accalmie, un instant suspendu avant de revenir à la réalité, tandis que l’autre, oui, celui-là, déconstruit le son, saccade après saccade, comme l’on fait les élites libanaises avec l’économie du pays… livre après livre, dollar après dollar.

L’un, un autre, celui-ci, l’autre, celui-là… derrière ces pronoms démonstratifs se cache les artistes qui ont répondu présents pour le Liban, et dans leur rang on compte quelques incontournables comme l’Américano-Chilien Nicolas Jaar, la Tunisienne Deena Abdelwahed, encore une fois brillante, la plasticienne et productrice koweïtienne Fatima al Qadiri, ou encore le producteur kényan dont on vous parlait encore il y a peu, Slikback. À leur coté, citons en vrac, mais sans désordre, Aya Metwalli, Thoom, Marc Codsi, DJ Plead, Sarah Haras ou encore ZULI.

Mais plutôt que de grands mots, on vous laisse découvrir ci-dessous cette trépidante compilation, Nisf Madeena, publié par Ma3azef, pour le Liban.

Ma3azef – Nisf Madeena :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Nisf Madeena » la dernière compilation du site Ma3azef, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de « Nisf Madeena de Ma3azef, une compilation électronique au chevet du Liban »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.