Nguya na ngai de Kolinga, de l’amour, des femmes et de la danse

Le duo franco-congolais Kolinga est de retour avec un joli titre en lingala, un titre pour chanter l’amour et les femmes… bon oui, dits comme ça on se démarque assez peu de 85% de la production musicale un peu trop sévèrement burnée, pour ne pas dire complètement machiste ! Mais non sur « Nguya na ngai », puisque c’est là le titre de cette nouvelle chanson, Kolinga, emmené par la voix de sa chanteuse Rébecca M’Boungou, égraine avec douceur une ode à l’empowerment féminin, et à l’amour. Voilà qui est mieux formulé !

Et pour accompagner la danse des guitares et des flûtes, les envolées du chant, et les ponctuations du flugabone, quoi de mieux que de la danse, celle des corps et des âmes. Dans un très beau visuel et surtout une très belle chorégraphie orchestrée par des pointes de maître, celles de Raphaëlle Renucci, Kolinga met en mouvements des corps, ceux de 5 danseuses, qui prennent le contrôle de la vidéo, et fleurissent par leurs gestes l’immense entrepôt désaffecté où elles se produisent.

Mais au-delà de la danse, au-delà de la musique, ce nouveau titre, « Nguya na ngai », c’est l’occasion pour Kolinga et sa chanteuse de rendre aux femmes opprimées partout dans le monde, mais plus particulièrement au Congo, où, malgré les violences terribles, les viols et les guerres, elles continuent de porter tant bien que mal, la stabilité de la société.

Kolinga – “Nguya na ngai” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Nguya na ngai » le dernier clip des franco-congolais de Kolinga, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.