Nànnuflày de Tinariwen, récit mélancolique d’une enfance dans les dunes

Les plus célèbres des touaregs sont de retour avec un nouveau clip, celui de leur titre « Nànnuflày », extrait de leur précédent, et très bon huitième album, Elwan, qui fut d’ailleurs nominé aux derniers Grammy Awards dans la catégorie Meilleur Album de Musique du Monde.

Ce qui est bien avec Tinariwen c’est que l’on n’est jamais déçu ! Quoi qu’ils fassent, ils restent les maitres du blues du désert, sur chacun de leur titre, et « Nànnuflày » ne se soustrait pas à la règle, on retrouve leur bourdonnement hypnotique et leur son rond, leur poésie et leurs âmes rebelles.

« Nànnuflày », c’est un récit où se mêlent amitié et solitude, c’est le récit d’un vieux touareg qui revient dans le campement où il a grandi, et qui se rappelle les joies et les tourments de sa vie de nomade, qui se rappelle son ami d’enfance, qui aujourd’hui n’est plus… Une récit d’amitié forte au pays de la solitude, un devoir de mémoire tendre et nostalgique construit sur des dunes en perpétuel mouvement.

Sur cette chanson, en plus du line-up de Tinariwen composé par Ibrahim Ag Alhabib (guitare et chant solo), Abdallah Ag Alhousseyni (chœurs et claps), Alhassane Ag Touhami (chœurs et claps), Eyadou Ag Leche (basse, chœurs et claps), Elaga Ag Hamid (guitare, chœurs et claps), Said Ag Ayad (djembe, calebasse, chœurs et claps), et Iyad Moussa Ben Abderahmane (guitare électrique), on retrouve l’ancien percussionniste de Gnawa Diffusion, Amar Chaoui, et les pionniers de la scène grunge américaine Kurt Vile, à la guitare, et Mark Lanegan, au chant.

De plus, le titre déjà beau se voit magnifié par une jolie animation, réalisé par Alex Digloix pour le studio Pilule et Pigeon.

 

Tinariwen (+IO:I) – “Nànnuflày” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Nànnuflày » le dernier clip de Tinariwen, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

1 réflexion au sujet de “Nànnuflày de Tinariwen, récit mélancolique d’une enfance dans les dunes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.