My Love is Burning, dans les fusions animales de Skinny Pelembe

C’est dans un univers très étrange que nous fait pénétrer le label londonien Brownswood Recordings en publiant le petit EP My Love Is Burning, Up, qui est en fait l’extension du très bon album Dreaming Is Dead Now, de l’artiste britannico sud-africain Skinny Pelembe.

Pop pour le moins alternative, Pelembe nous embarque dans un monde traversé par des batteries incisives que l’on ne sait pas trop si l’on doit les rattacher à l’univers du jazz ou de la drum’n’bass, nous fait sauter d’arbre en arbre avec une nuée de singes en forme de notes sombres, nous cueille avec quelques lyrics bien trempées qui se perdent dans les remous d’un bain électronique. Impossible non plus, au vu des singes qu’arborent les différents visuels de ce nouvel EP, ou de son premier album, Dreaming Is Dead Now, de ne pas penser subrepticement aux camarades primates de Gorillaz…

L’ambiance est sombre, la soul profonde, et la musique intense… Skinny Pelembe et ses singes sortent de la forêt underground du Doncaster qui l’a vu grandir, et bondissent de branche en branche, de Johannesburg à Londres ! C’est My Love is Burning, Up, et My Love is Burning, Down, et c’est bien

Skinny Pelembe – My Love is Burning, Up :

Skinny Pelembe – Dreaming Is Dead Now :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « My Love is Burning, Up » le dernier EP de l’artiste britannico-sud-africain Skinny Pelembe, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.