Mshini Music, le rythme abrasif de Jumping Back Slash

Lorsque l’on observe la scène électronique sud-africaine l’on constate que, captivée par une forme de noirceur du beat, elle semble, à l’instar d’un corps céleste convulsé de vibrations, graviter autour d’une sorte de pulsation centrale, primitive, presque viscérale, qui l’attire chaque jour de plus en plus prés.

C’est en tout cas la pensée que l’on pourrait avoir en écoutant Mshini Music 001, le premier opus d’une nouvelle série d’EP signé par le producteur du Cap, Jumping Back Slash. Saturée de beat distordu, de house sombre, de gqom percutant, de basses torturées, cette parution initiatique semble vouloir s’inscrire au cœur d’un processus plus long, d’une histoire sans paroles où le rythme abrasif est érigé en mécanisme politique.

D’ailleurs « Mshini » que revêt le titre de cet opus, peut être traduit du zoulou par « Mitrailleuse » en anglais Machine-Gun, l’arme et la machine ; et fait référence à « Umshini wami », une ancienne chanson zoulou datant de la période de l’apartheid, largement adoptée par les membres de Umkhonto we Sizwe, le bras armé de l’ANC (African National Congress, parti de Mandela), et aujourd’hui encore largement entonné dans les meetings de Jacob Zuma, l’actuel président de l’Afrique du Sud.

En plus de l’EP, vous pourrez profiter de l’austère clip du titre “Stink Midi”, presque entièrement construit autour des plans et schémas du TR-808, une boite à rythme devenu l’un des instruments les plus emblématiques de la musique électronique.

Vous l’aurez compris, de la musique à l’image, tout dans ce Mshini Music 001 oscille autour de la machine et du beat, on se penserait parfois même propulser dans les méandres obscurs d’une sorte d’œuvre de science-fiction cyberpunk !!

 

Jumping Back Slash – Mshini Music 001 :

 

Jumping Back Slash – “Stink Midi” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Mshini Music 001 » le dernier EP de Jumping Back Slash, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.