Meryem Saci, dynamique afro-arabe dans les rues de Montréal

Que ce soit motivé par un niais esprit de facilitation, par ignorance, ou encore par racisme, trop souvent l’Afrique du Nord, et l’Afrique noire sont considérées comme deux mondes distincts, et imperméables l’un à l’autre. Quiconque aurait une petite connaissance des cultures que l’on trouve de part et d’autre du Sahara, saurait sans mal voir les liens qui unissent et rapprochent ces deux zones géographiques. Et si parmi ses liens, bien sûr, l’on suit les anciens sillons des touaregs, les caravanes des commerçants, comme celle des esclavagistes d’ailleurs, d’autres connexions sont elles, bien plus récentes, et émerge grâce à la jeunesse africaine, ou de la diaspora, qui réussissent à entrevoir un monde s’affranchissant des frontières anciennes de la géopolitique du XXe siècle.

C’est le cas de Meryem Saci, une jeune artiste algérienne, qui s’est installé à Montréal, après avoir fui son pays pendant la décennie noire (et ne voyez pas là un hasardeux jeux de mots en rapport avec l’Afrique noire dont nous parlions précédemment, ce que l’on appelle la décennie noire, ou encore les années de plombs, c’est la période de guerre civile qu’a connu l’Algérie entre 1991 et 2002, lorsque l’intégrité du pays fut menacée par une coalition de groupe armé islamique). Et si Meryem Saci réussit à réconcilier la musique d’Afrique du Nord, avec ses influences du Moyen-Orient, et du sud du continent, dans un style qu’elle définit comme afro-arabe, sa musique est, de par sa richesse et sa diversité, très difficile à catégoriser.

De la power-pop répondant aux injonctions du guembri gnawa de son dernier titre « On My Way », à l’afro-hip-hop survolté sorti de sa jungle urbaine de « Concrete Jungle », en passant par la douceur nu-soul de ses backvocals sur le titre de IAM « Bien plus beau », Meryem Saci multiplie les succès et nous dévoile à chaque fois de nouveaux aspects de son art.

 

Meryem Saci – “On My Way” :

 

Meryem Saci – “Concrete Jungle” :

 

IAM ft. Meryem Saci – “Bien plus beau” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur Meryem Saci, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

 

Laisser un commentaire