Makola, le duo qui fusionne héritage ouest-africain et culture londonienne

Au delà de réunir le producteur d’origine finlandaise Pete H et le rappeur d’origine ghanéenne K Mensah, Makola fait se rejoindre deux univers, la sensation d’une Afrique de l’Ouest emprunte de traditions (et peut être un brin fantasmé, comme souvent avec les artistes de la diaspora), et le bouillonnant underground électronique londonien. Car il faut préciser que ce nouveau duo qui vient frapper la place londonienne de plein fouet à grand coup de lignes de basse fulgurantes, de flow grime cinglant, et, héritage du highlife ghanéen, de groove nonchalant, est tout droit sorti des quartiers de East London.

Mais faire danser les foules n’est pas le seul rôle de Makola, dans leurs chansons ils n’hésitent pas à aborder des thèmes politiques et sociaux. Ainsi si leurs précédents titres « This Is London » et « All My People » ont rencontré un franc succès sur les ondes britanniques, leur dernier titre en date, « Black Man Statues », n’hésite pas lui à aborder le sujet de la place des noirs en Angleterre, en soulignant la récente entrée au patrimoine national anglais de trois statues représentant des hommes noirs.

edit du 02/01 : Mélange d’images noir et blanc, de prise de vue sur scène, de portrait esthetisant et de masques africains, “Black Man Statues” se dote d’un clip à la hauteur de la musique !

 

Makola – “Black Man Statues” :

 

Makola – “This Is London” & “All My People” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Black Man Statues » le dernier titre du duo londonien Makola, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire