Majja, la nigériane qui renverse les frontières de la soul

Majja, Majja, Majja, Majja !!! Voilà un nom qu’il va nous falloir retenir ! La jeune chanteuse d’origine nigériane vient de sortir un étonnant, un renversant même, premier EP qui semble sorti d’un ailleurs qui nous dépasse, Concrete Roses. Avec cette voix haute perchée, ces rimes, et ce style singulier, Majja nous prend à contrepied, elle surprend autant qu’elle séduit, d’autant plus d’ailleurs quand on sait que des six titres de cet EP seulement deux ont été a proprement parlé écrit, le reste étant en partie du freestyle sur les prod glacées de sweetestcape.

Comment définir sa musique, c’est un genre de soul spatiale, un extraterrestre qui observe Londres depuis Lagos, ou qui observe Lagos depuis Londres. C’est une musique qui donne envie d’être son “Black James Dean”. On y retrouve un peu de cette fusion de hip-hop, de soul, de jazz qui fait penser à Erykah Badu, mais aussi on est subjugué par ce grain de folie, qui lui rappelle Jojo Abot… Bon arrêtons les comparaisons ici, puisque faut bien en venir à l’évidence, Majja ressemble à peu de choses, très peu de choses avant elle, et probablement que d’ici peu on ce sont d’autres artistes que l’on comparera à elle !

Majja, c’est la Nigériane qui renverse les frontières de la soul, c’est celle qui change tout, c’est Majja, Majja Majja Majja… souvenez-vous en !

Majja – Concrete Roses :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Concrete Roses » le premier EP de la chanteuse nigériane Majja, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.