Loray gronde lapli tonbe, Chouk Bwa & The Ångstromers arrivent

Loray gronde lapli tonbe, et une tempête de sons arrive, les tambours grondent, échos d’une Haïti en perdition, une tempête arrive, la pluie électronique s’abat sur une Europe désabusée… une tempête arrive. Celle portée par le sextet haïtien Chouk Bwa, et le duo électronique belge The Ångstromers, et leur nouvel album Vodou Alé, à paraître en mai chez Les Disques Bongo Joe.

Le vent synthétique s’est levé, les éléments organiques commencent à s’agiter, le fer s’entrechoque avec le bambou, les peaux des tambours vibrent, celles des humains se tachent de pluie et de sueur. Grondement terrible, scansions créoles. Chouk Bwa bat le rappel avant la sortie de l’album en mai, avec « Move Tan » un titre qui danse sur le fil entre l’espoir et le gouffre, comme sait si bien le faire la musique haïtienne, un titre essentiel qui se gonfle, gronde, et nous gagne, nous précipitant dans la tempête vaudoue et électronique dressée par ici par Chouk Bwa & The Ångstromers.

Vivement le joli de moi de mai avec toutes ces promesses de bonne musique, d’album à sortir, et… pourquoi pas même de sortie tout court, pour nous autres peuples confinés, ou couvre-feux-iser !

Chouk Bwa & The Ångstromers – “Move Tan” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Move Tan » le dernier titre des haïtiens de Chouk Bwa & The Ångstromers, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.