L’hommage spatial à J Dilla du mozambicain Nandele

Le producteur et beatmaker mozambicain Nandele a très vite été baigné dans la musique, d’abord par son père qui fut le premier directeur noir de la Radio nationale mozambicaine, après l’indépendance du pays ; ensuite de son propre chef, il a appris la batterie, et a commencé à jouer dans des groupes de rock grunge, puis de hip-hop. Développant ses compétences de DJ en parallèle, il fut invité en 2013, à rejoindre le célèbre groupe de hip-hop lusophone Azagaia & Os Cortadores de Lenha.

Nandele vient de sortir son premier album solo, Argolas Deliciosas (que l’on pourrait traduire du portugais par Délicieux Anneaux) ; l. Un concept-album étrange et éthéré, constitué de quelques 6 pistes entièrement instrumentales, à la fois un hommage au regretté J Dilla, mais nous emmenant aussi dans un voyage lointain… spatial, aux accents électroniques ; tour à tour boom-bap, trap, dubstep, le tout noyé sous une épaisse couche de psychédélisme.

Ce genre de hip-hop instrumental et contemplatif est plutôt rare au Mozambique ; mais a tout de même reçu le soutien de sa maison de disque, Kongoloti Records, et les collaborations de Embri0n et Fu da Siderurgia. On peut même ajouter que l’album devrait être accompagné d’un comic book de Ricardo Pinto, l’artiste qui a signé la pochette de Argolas Deliciosas.

Et côté clip, le titre “Fin o Humano (E O Regresso Do Boom Bap)” a été joliment illustré par Mahla Filmes, avec une vidéo kaleido-psychédélique, où l’on voit Nandele explorer les rues de Maputo.

 

Nandele – “Fin o Humano (E O Regresso Do Boom Bap)” :

 

Le stream complet de Argolas Deliciosas :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Argolas Deliciosas » l’album de Nandele, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

3 thoughts on “L’hommage spatial à J Dilla du mozambicain Nandele

Laisser un commentaire