L’entretien : Young Tili, l’interview “Personnel” avec l’astronaute du rap galsen

Alors qu’il travaille encore sur sa nouvelle mixtape, Astronaute, dont vous pouvez dès à présent découvrir le titre « Personnel », le rappeur sénégalais Young Tili a trouvé le temps de nous accorder une interview, et de nous en dire un peu plus sur lui, sur la scène hip-hop au Sénégal, dont il représente la nouvelle génération, et sur ses projets futurs !!

L’entretien :

Djolo : Pour ceux qui ne te connaitraient pas encore peux-tu te présenter en quelques mots ?

Young Tili : Young Tili est un jeune artiste/rappeur de 23 ans, issu de la banlieue dakaroise qui aspire à marquer ce milieu musical dans lequel il évolue et surtout à marquer sa génération.

Djolo : Corsons un peu l’exercice ! Si maintenant tu devais retenir seulement trois mots pour te définir ?

Young Tili : (rires) Je suis différent.

Djolo : Quelles ont été les musiques qui ont bercé ton enfance ?

Young Tili : J’ai tout d’abord eu la chance d’avoir été autour d’un grand frère rappeur à l’époque qui par son biais me faisait découvrir le hip-hop U.S, depuis le bas âge dans les 4ans/ 5 ans avec les Naughty by Nature, Nas, Illmatic, Gangstarr, Tupac, Biggie, Lunatic, Booba, etc….

Et par la suite je fus surtout influencé dans mon enfance par des artistes comme 50 cents, Ja Rule, Eminem et Lil Wayne qui m’ont donné envie par la suite de kicker.

Djolo : Et aujourd’hui ? Quels sont les derniers titres (à part les tiens bien sûr) que tu as ajoutés à ta playlist ?

Young Tili : Dans ma playlist dernièrement, j’ai toute la discographie de Drake, de Take Care à Views, les deux dernières mixtapes de Tory Lanez, le dernier album de J Cole et de Chance the Rapper, le dernier album de Kehlanie, Temps Mort de Booba, etc…

Faut dire que la musique est chose indispensable dans ma vie de tous les jours ! (rires)

Djolo : Tu viens d’une terre riche en culture et en musique, la scène rap sénégalaise a un long passé derrière elle, et probablement un encore long avenir. Quel regard portes-tu sur cet héritage musical, et sur l’avenir de cette scène ?

Young Tili : Je ne suis que reconnaissant par rapport à ce que mes prédécesseurs, ces légendes du hip-hop sénégalais comme Positive Black Soul, Daara J et d’autres, ont fait pour ce mouvement. Ils ont réussi à nous mettre sur la carte du monde, artistiquement parlant, et maintenant c’est à nous la nouvelle génération de prendre la relève. Et jusqu’ici, avec tout ce qui se fait musicalement au Sénégal, on peut dire que le rap sénégalais à un bel avenir devant soi.

Djolo : C’est justement dans cette histoire à écrire du rap sénégalais que tu viens t’inscrire, peux-tu nous en dire un peu plus sur ta conception du rap, ce que cela représente pour toi ?

Young Tili : Le rap pour moi, comme tout autre art, est une manière de retranscrire la réalité qui nous entoure. Cela représente beaucoup de choses pour moi, une fenêtre à travers lequel je peux m’évader artistiquement parlant, une thérapie musicale qui me permet, d’une certaine façon, de sortir ce que j’ai dans le cœur et de me sentir encore mieux. Et par la suite, c’est un tremplin qui peut servir à être la voix des sans voix dans la mesure où c’est un moyen de communication très efficace et j’en passe encore…

Djolo : Toi même tu te sens une responsabilité sociale ? Ou politique ?

Young Tili : Responsabilité sociale peut être, mais politique pas du tout. J’évite de boire de ce vin !

Djolo : Tu as déjà un EP et plusieurs titres à ton actif, et tu prépares actuellement la sortie de ta nouvelle mixtape Astronaute. Peux-tu nous en dire un peu plus dessus ?

Young Tili : Alors, Astronaute, qui est d’ailleurs l’un de mes alias, est un projet qui me porte vraiment à cœur. C’est là même toute l’essence de ma personne, artistiquement parlant. Je ne pourrais pas dire grand-chose dessus parce que je suis toujours en train de travailler sur le projet. Mais une chose est sûre, c’est prévu pour cette année 2017 inshallah, il y aura des invités de taille et ça sera à coup sûr un projet de malade. J’ai hâte de le faire découvrir au public !

Djolo : Le titre « Personnel », dont le clip est déjà sorti figurera sur Astronaute ?

Young Tili : Oui, c’est même le 1er extrait/single d’Astronaute.

Djolo : Sur ce titre tu critiques tous ceux qui se sont moqués, où qui ont cherchés à te bloquer dans ta carrière musicale, et qui, aujourd’hui que tu gagnes en visibilité sur la scène hip-hop, reviennent la bouche pleine de flatteries… le parcours a-t-il été si rude que ça ?

Young Tili : Oui, le parcours n’a pas été aussi simple, même si j’ai eu plus de personnes qui ont parié sur ma réussite que le contraire. Ce sont par exemple des proches qui n’ont pas voulu reconnaitre mon potentiel présent, des rappeurs ou des animateurs radio qui m’ont craché dans la paume, lorsque je leur ai tendu la main, etc… Ca reste une réalité d’ailleurs, mais la seule différence entre mes débuts et aujourd’hui c’est qu’il ya beaucoup, mais alors, beaucoup moins de résistance dans le milieu musical, elle est presque inexistante. La seule critique qu’ont aujourd’hui ces personnes, c’est souvent de ne pas connaitre les bails, mais une fois qu’ils ont été introduits à ma musique, les gens ont tendance à tout de suite adhérer aux vibes.

Djolo : Je n’ai pas bien compris la fin de ta réponse, que veux tu dire par résistance, et par bails ?

Young Tili : Résistance : les bâtons dans les roues de la part de certains acteurs du rap sénégalais/accessibilité à certains médias ; les bails : c’est la musique.

Djolo : OK merci pour l’explication ! Pour continuer sur une note un peu plus légère, avec quel artiste rêverais-tu de collaborer ?

Young Tili : J’aimerais bien notamment collaborer avec certains artistes de ma playlist comme Booba, Kiff no beats, Daara J, Imany, Sza, J cole etc… ça pourrait être une bonne vibe.

Djolo : C’est sur ! Un mot de la fin ?

Young Tili : Tout d’abord, merci à vous pour l’interview, ce fut un grand plaisir. N’hésitez pas à me suivre sur Instagram et Facebook afin de connaitre mes actus. May God bless the grind…Peace !

Djolo : Merci de nous avoir accordé du temps, pour cet entretien !!

Young Tili : Tout le plaisir est pour moi !

Si vous avez appréciez le contenu de cet interview avec Young Tili, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.