L’entretien : La lumineuse Shaby virevolte entre soul et reggae

Enfant star dès l’âge de 10 ans avec le succès de son titre « Plus près de toi », candidate brillante de l’édition française de The Voice, Shaby est une jeune artiste ayant déjà un long parcours derrière elle. Aujourd’hui, elle amorce un nouveau volet de sa carrière avec la sortie de son single « I Love U ». En pleine préparation de son futur album, la chanteuse prend quelques instants pour répondre à nos questions.

L’entretien :

Djolo : Pour ceux qui ne te connaitraient pas encore, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Shaby : Je dirais que je suis une jeune artiste autodidacte inspirée des éléments qui l’entoure depuis mes débuts il y a 10 ans. Je partage mes idéologies à travers mon art la musique soul, la danse urbaine, l’écriture, les visuels photo et vidéo.

Djolo : Je crois savoir que tu as des origines ivoiriennes et antillaises, quels liens entretiens-tu avec ces deux régions du monde ?

Shaby : En effet, mon père est originaire de la Côte d’Ivoire et ma mère de la Martinique. Je suis souvent aux Antilles pour voir de la famille et cette année j’ai eu la chance de découvrir la Martinique autrement, je me suis produite à plusieurs reprises sur scène. Je me suis rapprochée de mon île, et c’est un réel bonheur.

Concernant la Côte d’Ivoire, j’y suis allé une fois, je pense que c’est mon « terminus » ; j’aimerais entreprendre des choses là bas : créer, partager, connaitre. Je suis fière de ma langue, le bété, de ma culture et de mon continent et je ressens constamment le besoin, ici, en France, de me rapprocher de l’Afrique dans tout ce que j’entreprends.

Djolo : Quelles sont les musiques qui ont baigné ton enfance ? Et pourrais-tu nous citer quelques titres qui ont été fondateurs pour toi ?

Shaby : J’ai été bercé par différents styles de musique, à commencer par le morceau « Aïcha » ; d’après ma mère, je l’avais toujours dans la bouche ! J’ai beaucoup écouté de soul, de RnB, tant américain (Beyonce, J-Lo, Omarion…) que français (Gage, Corneille…), et, bien sûr, les musiques du pays et spirituel (zouk rétro, kompas, Doug Saga, Koffi, Gnaore Djmi, Meiway, Chaka Demus…).

Djolo :Et aujourd’hui, quels sont les derniers titres que tu as ajoutés à ta playlist ?

Shaby : « Jango Jane » de Janelle Monáe, « All The Stars » de Kendrick Lamar et SZA, et des musiques instrumentales et remix sur soundcloud.

Shaby – « Natural Woman » (Aretha Franklin) @ The Voice :

Djolo : Le public français a pu te découvrir dans le télé-crochet The Voice. Quel souvenir gardes-tu de cet épisode de ta vie ? Et dans quelle manière penses que cela a pu influencer ton travail actuel ?

Shaby : Grâce à The Voice j’ai pu mettre en image ce que je souhaite mette en valeur, c’est-à-dire la beauté de la musique de l’âme, mon univers afro, et la volonté d’être en accord avec soi-même. À travers ce télé-crochet j’ai pu me retrouver, me réconcilier avec l’enfant que j’ai été, et la femme que je suis actuellement. Ça a beaucoup défini mon univers musical actuel.

Djolo : Dans cette émission de TV on a pu, le plus souvent, profiter de ta voix sur des grands classiques de la soul, aujourd’hui sur ton dernier titre, « I Love U », on te découvre plus enjouée, et évoluant dans un registre différent, qui oscille entre reggae, ska et chanson, peux tu nous parler de la genèse de ce son ?

Shaby : Je prépare actuellement mon album et le Morceau « I Love U » sortait un peu du lot (il est un peu plus roots que le reste), j’ai donc pensé que c’était judicieux de sortir ce single avant l’album, afin de commencer par un titre sucré, frais, soul et reggae, étant donné que je sors tout juste d’un télé-crochet populaire.

Shaby – “I Love U” :

Djolo : Ce morceau est, derrière ses jeux de mots malicieux, une déclaration d’amour métaphorique pour les cheveux afros… un sujet qui pour les non-initiés pourrait paraitre anecdotique, mais qui en réalité peut être souvent l’indicateur capillaire d’une prise de conscience ; encore trop souvent les sociétés, quelles qu’elles soient, laissent à penser que les cheveux lisses sont plus beaux que les cheveux crépus, ou que la peau blanche est plus jolie que la peau noire… Toi même tu te sens une responsabilité sociale ? Ou politique ?

Shaby : Je pense que chaque musique est une thérapie, à chacun d’y voir un remède pour sa propre vie. Cette musique est une réelle preuve d’amour pour ma communauté afro, à travers un écrit simple et avec une touche d’humour. Je veux avant tout que chacun se sente concerné d’une manière ou d’une autre. Si pour certains cette chanson leur rappelle vraiment une histoire de love qu’ils ont pu vivre alors ça me vas ! Si d’autres le prennent plus pour un discours d’acceptation de soi ou encore engagé et politique pour la communauté afro ça me va aussi !

Djolo : Qu’est-ce que l’on peut attendre de toi dans les mois qui viennent, as-tu des projets sur le feu ? Albums, EP, clips…

Shaby : Yes, plein de projets ! Deux autres singles en vue, diffèrent court-métrage & teaser clip pour mon album… un album à la fin de l’année, et des projets et collaborations à l’étranger.

Djolo :Que peut-on te souhaiter pour l’avenir ?

Shaby : De la lumière et beaucoup de force ! Car le chemin est long, mais tout n’est que plaisir avec la musique !

 

Si vous avez appréciez le contenu de cet interview avec Shaby, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.