Le hip-hop nigérian gagne en intensité avec Ikey

Après « Olodo » et le très violent « When We Were kings », le rappeur nigérian-américain Ikey continue de mettre en image les chansons de son dernier EP, Green Card ; un EP tourné vers les racines africaines de Ikey et son enfance à Lagos pendant la dictature, nommé ainsi, car il a été conçu à une époque où l’artiste aidé sa mère à obtenir sa Green Card (titre de séjour américain).

Il dévoile aujourd’hui le clip de « Roslin’s Basement ». Un titre lent et très agréable où le beat hip-hop croise une guitare électrique un peu planante, donnant une intention presque soul au morceau. Quand au nom « Roslin’s Basement » il s’explique simplement par le fait qu’une grande partie de l’EP a été enregistré dans le studio de Blvck Rose, un producteur camerounais-américain, que l’on nomme aussi Roslin ; et donc le clip retrace le quotidien de l’équipe entre musique, et basket, entre studio et barbecue.

Regardez les clips… mais n’oubliez pas de faire un tour sur le bancamp de Ikey pour écouter le disque dans sa totalité — il en vaut le coup… vraiment — et, pourquoi pas même l’acheter !!

 

Ikey – “Roslin’s Basement” :

 

Ikey – “When We Were kings” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Roslin’s Basement » le dernier clip du rappeur nigérian-américain Ikey, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

1 réflexion au sujet de “Le hip-hop nigérian gagne en intensité avec Ikey”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.