Le guitariste Jay Lou Ava raconte son Cameroun éternel

Quoi ?! Pourquoi n’y’aurait-il que la France pour être éternel ? Le Cameroun, lui, n’aurait pas le droit à son éternité aussi ?! Le guitariste camerounais Jay Lou Ava a décidé de laisser son instrument parler, et de laisser toute l’histoire camerounaise couler le long de ses 6 cordes sur un nouvel album fort sympathique, Cameroon Everlasting, Vol. 1.

Et faut dire qu’avec l’histoire, ne serait-ce que musical, du Cameroun, il y a de quoi en écrire des disques ! C’est d’ailleurs peut-être pour ça que l’artiste camerounais se réserve un droit de suite à ce septième album solo, Cameroon Everlasting, en ménageant la possibilité d’en sortir plusieurs volumes.

Dans une ambiance aussi inspirée par John Mc Laughlin que Manu Dibango, par Larry Coryell que par André-Marie Tala, par John Scofield que par Jean Bikoko, par Allan Holdsworth que par Eboa Lotin, par… ah… oui, vous avez saisi l’idée ! Dans cette ambiance donc résolument jazz, résolument fusion, et surtout résolument camerounaise — il paraît que le guitariste qualifie lui même son style de progressive afro-jazz — Jay Lou Ava, bien entouré par des artistes comme Jean-Philippe Rykiel, Vicky Edimo, ou encore la cantatrice Valérie Bélinga, égraine les notes et nous conte son Cameroun, son mboa !

Jay Lou Ava – “Attends Moi” :

Jay Lou Ava – Cameroon Everlasting, Vol. 1 :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Cameroon Everlasting, Vo.1 » le dernier album de l’artiste camerounais Jay Lou Ava, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.