Laura Mvula, une ode aux femmes phénoménales

La chanteuse britannique Laura Mvula, née d’une famille caribéenne originaire de Jamaïque et de Saint Kitts, investit, dans son dernier clip, « Phenomenal Women », les rues du Cap, pour redonner ses lettres de noblesse à une power-pop colorée et funky, ainsi que, et surtout, chanter l’émancipation et la force des femmes. Élan féministe, et féminin, les mots de cette nouvelle chanson, qui figurera sur le second album de Laura Mvula — un album au titre onirique, The Dreaming Room, qui est attendu pour le 17 juin — sont inspirés par l’une des plus grandes poètes américaines, Maya Angelou.

Nobody ever told her she was beauty, one day she realised she was already free

Au service de ce message militant, Laura Mvula déverse dans les rues de Bo-Kaap (quartier du Cap) des basses enivrantes et un flot de couleurs vives et détonantes, soulignant les chorégraphies et mouvements de nombreux crews de danse, y compris ceux d’un groupe de danseurs mozambicains, Tofo Tofo, qui se sont déjà illustrés dans le passé en travaillant sur la chorégraphie de « Run the World (Girls) » d’une certaine Beyonce.

 

Laura Mvula – “Phenomenal Women” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Phenomenal Women » le dernier titre de Laura Mvula, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

1 réflexion au sujet de “Laura Mvula, une ode aux femmes phénoménales

Laisser un commentaire