La Cover : Nina Simone à l’honneur chez Chimurenga Renaissance

Qu’elle soit fidèle, de qualité, décalée, amusante, tordue, surpassant l’original, professionnelle ou amatrice, on s’intéresse, tous les mardis, aux reprises dans toutes ses formes ; et, aujourd’hui, on s’intéresse à un classique popularisé par Nina Simone « I Wish I Knew How It Would Feel to Be Free ».

Le Zimbabwéen Tendai Maraire, moitié du duo hip-hop de Seattle (USA) Shabazz Palaces, rend hommage avec son side-project, Chimurenga Renaissance (le Chimurenga étant un des styles musicaux les plus populaires au Zimbabwé, il a été inventé par Thomas Mapfumo), à l’un des plus grands noms du jazz, la chanteuse Eunice Kathleen Waymon, plus connu sous le nom de Nina Simone, en revisitant sa version du titre « I Wish I Knew How It Would Feel to Be Free ».

Cette chanson hommage nommée « Speak the Truth for Free », reste fidèle à l’original ; c’est d’ailleurs Nina Simone que l’on entend principalement sur toute la première partie de la chanson, accompagné de quelques accords de guitares et d’un orgue, qui assureront la continuité avec la suite ; la deuxième partie, elle, fait la part belle au hip-hop de Chimurenga Renaissance.

Mais si la version la plus célèbre de « I Wish I Knew How It Would Feel to Be Free » est assurément celle extraite de l’album Silk & Soul de Nina Simone en 1967, le crédit est à accorder au pianiste de jazz Billy Taylor, qui a composé en 1962 (et enregistré en 1963, sur l’album Right Here, Right Now) cet air célèbre, qui est devenu par ailleurs un hymne de la lutte pour les droits civiques aux États-Unis.

Les versions sont trop nombreuses pour toutes les voir ici, mais on notera tout de même l’interprétation de la chanteuse écossaise, d’origine zambienne, Emeli Sandé.

 

Chimurenga Renaissance – “Speak the Truth for Free” :

 

Emeli Sandé – “I Wish I Knew How It Would Feel to Be Free.” :

 

Nina Simone – « I Wish I Knew How It Would Feel to Be Free »:

 

Billy Taylor – « I Wish I Knew How It Would Feel to Be Free »:

 

Si vous avez apprécié cette Cover du Mardi sur la version de « I Wish I Knew How It Would Feel to Be Free » de Chimurenga Renaissance, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

1 réflexion au sujet de “La Cover : Nina Simone à l’honneur chez Chimurenga Renaissance

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.