La Cover : Dhamma orientalise Saint James Infirmary

Qu’elle soit fidèle, de qualité, décalée, amusante, tordue, surpassant l’original, professionnelle ou amatrice, on s’intéresse, tous les mardis, aux reprises dans toutes ses formes ; et, aujourd’hui, on s’intéresse à une cover d’un classique de la chanson nord-américaine, « Saint James Infirmary ».

« Saint James Infirmary », un blues ancien tout droit sortit du folklore américain qui, malgré le caractère terrible de son propos — les premières versions de la chanson, remontant à l’Angleterre du XVIIIe siècle, racontent l’histoire d’un soldat dépensant son argent de prostitué en prostitué, avant d’être rongé par une maladie vénérienne ; la version la plus célèbre, celle qui a rencontré le succès qu’on lui connait aux USA, décrit l’abime dans lequel sombre le narrateur (parfois joueur, parfois, buveur selon l’interprétation), en voyant le corps de sa bien-aimée gisant, à l’article de la mort, sur un brancard de l’hôpital Saint James — a su faire le succès de bon nombre d’interprètes à des époques différentes, dans des registres différents et même sur des continents différents.

Vous retrouverez ci-dessous une playlist qui regroupe quelques une des versions intéressantes de cette chanson, de ses premiers enregistrements en 1928 par Louis Armstrong, à des versions rock de Joe Cocker ou des White Stripes, en passant par des versions d’artistes français comme le manouche Django Rheinart, ou la chanteuse engagée Colette Magny.

Mais aujourd’hui, la version qui nous occupe est signée par Dhamma, un tout nouveau projet musical né de la rencontre du DJ tunisien Khalil Hentati, que vous connaissez peut-être sous le pseudonyme de EPI, et de la chanteuse française Sacha Bonnefond. Lui, fin artisan des beats électroniques et orientalistes, elle, chanteuse oscillant entre folk, blues et jazz… autant dire que le résultat de cette alliance iconoclaste ne pouvait être qu’intéressant ! Et effectivement ça ne rate pas, dès qu’on lance la lecture de cette lecture franco-tunisienne et trip-hop de « Saint James Infirmary » on se laisse happer par les effluves électroniques et le fracas des basses, dans lesquels viennent se perdre les douces vocalises de la Française.

Une transformation réussie pour Dhamma, dont on risque fort de vous reparler sur djolo.net ; le duo est en train de préparer Periode Botanique, un premier album où l’on devrait à nouveau se délecter de cette savoureuse et singulière fusion trip-hop.

 

Dhamma “Saint James Infirmary” :

 

Playlist “Saint James Infirmary” :

Tracklist (navigation avec les flèches sous la vidéo) :
1. Louis Armstrong
2. Bobby Bland
3. Django Reinhardt
4. Joe Cocker
5. Colette Magny
6. Allen Toussaint
7. Snooks Eaglin
8. Arlo Guthrie
9. The White Stripes
10. Moriarty

 

Si vous avez apprécié cette Cover du Mardi sur la versions de « Saint James Infirmary» de Dhamma, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire