La Cover : de Ibeyi, et par Ibeyi

Qu’elle soit fidèle, de qualité, décalée, amusante, tordue, surpassant l’original, professionnelle ou amatrice, on s’intéresse, tous les mardis, aux reprises dans toutes ses formes ; et, aujourd’hui, on s’intéresse à Ibeyi.

On dit souvent que les jumeaux sont liés entre eux par des sentiments tellement forts, qu’ils développent une relation fusionnelle que certains aiment à penser relevant du paranormal… croyance populaire ou phénomène surnaturel, il n’en reste pas moins difficile de s’immiscer entre eux. Et c’est pourtant ce qu’a fait le producteur kényan Ukweli en glissant sa touche personnelle et électronique au morceau de clôture du premier et excellent album des jumelles d’Ibeyi.

Pari osé que de se risquer à un détournement de ce titre a capella, à l’équilibre fragile, surtout pour l’emmener dans l’univers rythmique distordu, que le beatmaker de Nairobi appelle le Swahili Trap, mais le résultat n’est pourtant pas inintéressant !!

Mais si les deux sœurs d’Ibeyi sont aujourd’hui source d’inspiration pour beaucoup, elles-mêmes continuent, à l’occasion, de reprendre des titres. C’est le cas notamment du titre « Exhibit Diaz », une chanson qu’elles ne jouent habituellement que sur scène, mais dont elles ont, face à son succès évident, enregistré une jolie version studio ; et qui est en fait une reprise du titre « Better In Tune With The Infinite » du rappeur de La Nouvelle-Orléans, Jay Electronica… basé, lui-même, sur l’instrumentale « Bibo no Aozora » du pianiste japonais Ryuichi Sakamoto (et qui figure sur la B.O du film Babel).

 

Ukweli – “Bejila” :

 

Ibeyi – “Exhibit Diaz” :

 

Jay Electronica – “Better In Tune With The Infinite” :

 

Si vous avez apprécié cette Cover du Mardi sur “Bejila” d’Ukweli et “Exhibit Diaz” d’Ibeyi, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

2 thoughts on “La Cover : de Ibeyi, et par Ibeyi

Laisser un commentaire