Kolinga danse son Kongo le long des Faye du déracinement

Le duo franco-congolais Kolinga s’offre, et nous offre par la même occasion, une belle revisite de leur titre « Kongo », issus de leur précédent album Earthquake (que vous pouvez retrouvez ici, en cliquant sur ce lien en rouge !). Une jolie chanson, pleine d’espoir et de nostalgie, qui compose avec cette dualité du déraciné, du binational, de l’exilé.

Rébecca M’Boungou, la chanteuse et partie Congo-Brazza du duo, et Arnaud Estor, les cordes et la France, ont invité un hôte de marque à venir s’exprimer sur ce Kongo nouveau, une voix et une plume qui incarne elle aussi le déracinement, car il s’agit, de celles de Gaël Faye. Le chanteur et écrivain franco-rwandais qui commence à être omniprésent dans l’actualité ces jours-ci – de Lura à Flavia Coelho, on le retrouve dans toutes les sauces, à croire que, comme Mokobé avant lui, il prendrait les couleurs du cube maggi ! – vient honorer la chanson de Kolinga d’un joli couplet, et de sa longiligne présence de poète métisse dans le clip.

Un clip qui met en scène les trois artistes, accompagné d’un certain nombre de danseurs et de sapeurs, dans un genre de série de portraits à la Malick Sidibé, mais congolisé pour l’occasion, un peu comme dans l’un des derniers clips de Baloji, « Peau de Chagrin / Bleu de Nuit ».

 

Kolinga ft. Gaël Faye – “Kongo” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Kongo » le dernier clip du duo franco-congolais Kolinga, en featuring avec Gaël Faye, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.