Kokoroko célèbre Baba Ayoola, Kokoroko célèbre la vie,

Vous entendez les trompettes et les saxs résonner ? Rompre de leur chaleur cuivrée, de leur ronde pétillance la morosité du confinement londonien ? Après le très beau « Carry Me Home », le désormais plus célèbre des groupes d’afrobeat britannique, Kokoroko, est de retour avec un nouveau titre qui sonne comme un hommage et comme une célébration, « Baba Ayoola » !

Une célébration de la vie, oui, bien sûr, comment pourrait il en être autrement, avec ce tissu rythmique palpitant, qui pourrait relancer un cœur en arrêt, avec ces cuivres et ses voix qui percutent, et qui guident tranquillement l’auditeur vers d’autres sphères, avec ces claviers et cette guitare sexy à se damner, intense aussi… oui, une célébration ! Mais derrière l’afrobeat défibrillisant, si l’on peut se permettre le néologisme, se cache aussi un hommage à John Ayoola Kinoshi, le grand-père de la saxophoniste alto de Kokoroko, Cassie Kinoshi.

Alors que dire ? Que la terre te soit légère Baba Ayoola, et vive la vie, et vive Kokoroko !

Kokoroko – “Baba Ayoola” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur “Baba Ayoola” le dernier titre du groupe britannique Kokoroko, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention “j’aime”.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.