Koichi Sakai croise le percussionniste ghanéen Afla Sackey sur Wono

Après une enfance nourrie au beat tokyoïte des années 80 et 90, au cœur de la bouillonnante capitale japonaise, le producteur Koichi Sakai fait maintenant les belles heures de la musique undergound de Londres, où il s’est installé depuis 97, et où il s’est également initié aux rythmes d’Afrique de l’Ouest et de l’Afrobeat. D’ailleurs, pour son dernier album, Wono, qui fait suite à l’EP du même nom sorti, non sans succès, l’an passé chez Olindo Records, le maître de l’électronique londonienne et tokyoïte Koichi Sakai, explore cette jonction entre musique électronique et musique ouest-africaine, au côté d’un autre maître, un maître des tambours et des rythmes, le percussionniste ghanéen Afla Sackey.

Et bien loin d’un simple disque de musique électronique ponctué de quelques touches de djembé ça ou là, on découvre avec ce Wono qui sortira, toujours chez Olindo Records, en mars prochain, un son vraiment équilibré entre organique et synthétique, un son ou le maître ghanéen peut déployer son savoir-faire en toute liberté, mais également convoquer avec lui quelques autres musiciens qui peuvent contrebalancer à grand coup de cordes, de membranes et autres sons bien analogiques, les montagnes de synthés aux noms de Kork, Doepfer, ou Moog dressées par le japonais.

Koichi Sakai / Afla Sackey – Wono LP :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Wono LP » le dernier disque de Koichi Sakai et Afla Sackey, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de « Koichi Sakai croise le percussionniste ghanéen Afla Sackey sur Wono »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.