Kenya

Capitale : Nairobi
Hymne national : Ee Mungu Nguvu Yetu
Langues officielles : Swahili, Anglais
Chef d’état : Uhuru Kenyatta (Président depuis 2013)


Le plus grand tube d’Afrique de l’Est, c’est Malaika, qui a été chanté par Miriam Makeba, ou Angelique Kidjo, mais l’originale c’est cette version de Fadhili William, avec le guitariste Fundi Kondé.

Les années 60/70 sont partagées entre la rumba congolaise, chantée en lingala, et le benga, lui chanté en swahili, on peut écouter Daniel Owino Misiani et son Shirati Jazz.

Les année 80/90 voient apparaitre plusieurs genre, issus de la revalorisation des pop locales.
La pop des hôtels, qui évoluera en chakacha, avec des groupes comme Safari Sound band ou Them Mushrooms. Provenant de l’est du pays, et inspiré par le Benga, apparait l’Akamba Pop, elle se diffère du Benga par le fait qu’elle est chanté aussi bien en Swahili qu’en Kikamba, et qu’une deuxième guitare joue en contrepoint, écoutez Kalai Kilonzo et les Kilimambogo ou le Lower Mbooni Band.
La pop Kikuyu, inspiré aussi bien de la 
country que de la rumba, avec des artistes comme Joseph Kamaru ou Daniel Kamau.
L’Omutibo, rythme luo dont on pourra apprécié le jeu de guitare avec
Abana Ba Nasery.
Une des découvertes de Peter Gabriel dans les années 90, c’est le musicien et acteur Ayub Ogada, dont on peut écouté
Obiero ou Kothbiro.

Actuellement les musiciens kényans s’illustrent dans plein de styles différents, rap, rock, reggae, pop, électro… On peut écouter la chanteuse Suzana Owiyo, qui chante dans un registre afro-folk, et qui est souvent comparé à une Nina Simone ou Tracy Chapman, elle a chanté Kisumu 100 (la chanson qui la fait connaitre), Anyango ‘Pod Itin’ ou encore Matatu.
Vrai révélation au Kenya et partout dans le monde, ils enchainent les tournées partout, le boys band Sauti Sol, qui mélange afro-pop, soul, r&b, et qui sont maintenant produit par le sud africain Spoek Mathambo ; regardez le clip de
Coming Home, particulièrement trash pour le genre, mais aussi Soma Kijana, Money Lover, Range Rover, ou encore Love Or Leave.
Just A Band, un des meilleurs groupes d’électro que j’ai écouté, toujours juste, clips très soigné… écoutez
Usinibore, Huff + Puff, If I Could, Hey, ou encore Ha-He.
Dans le genre métissage électro, il y a 
Owiny Sigoma Band qui regroupe des musiciens londoniens et kényans, ou encore le projet BLNRB (Berlin – Nairobi) qui rapproche les meilleurs DJ de la scène Underground allemande Jahcoozi, Modselektor, Teichmann, avec des musiciens kényans

En vrac on peut écouter, le rappeur Ay, la chanteuse Naomi Wachira, l’afro-house de Boneless, le reggae de Kanjii, Rabbit ici avec les sud africains de HHP, la chanteuse Dela, le groupe de hip hop le plus connu au Kenya Camp Mulla, Mumbi Karanja et sa reprise de Probably For Lovers, et pour les live acoustique intimiste les Nairobi Sessions de Blackman.

 

Laisser un commentaire