L’instant Vinyl : 77. “Bagaye La Cho” des As de Petion Ville

Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre série « L’instant vinyle », cette rubrique dédiée aux pépites du passé, où nous dépoussiérons et partageons avec vous des disques de notre collection. Et pour ce soixante-dix septième opus, nous quittons la Tanzanie (cf. l’instant vinyle n° 76), pour nous rendre à Haïti, et y découvrir le disque Bagaye La Cho des As de Petion Ville.

Bienvenue à Haïti, nous sommes en 1982, et le régime de Baby Doc, le fils Duvalier qui a pris le pouvoir à la mort de son père, entre dans sa phase la plus dure. Les tensions se font grandissantes, le peuple en a marre de ses dérives, des tortures, des disparitions, des assassinats, des détournements d’argent, d’autant plus que Duvalier, non content de gagner de l’argent en détournant les fonds de l’état, s’est aussi lancé dans le trafic de drogue, et le trafic d’organes et de corps humains.

Mais dans ce chaos grandissant, la population haïtienne peut compter sur quelques orchestres pour les extirper des lourdeurs et turpitudes de la vie dans la perle de la Caraïbe, et leur apporter un peu de joie, sous forme sonore. Ainsi le kompa, musique haïtienne par excellence, emporte les danseurs, et les amateurs de musique dans les bals et les bars de Port-au-Prince aux Cayes, en passant par le Cap-Haïtien.

Dans ce tourbillon musical et populaire, quelques grands noms se distinguent, et marqueront à jamais l’histoire musicale de Haïti. Les As de Petion-Ville (du nom d’une célèbre commune en périphérie de Port-au-Prince), dont nous vous proposons ci-dessous d’écouter leur disque Bagaye La Cho, paru en 1982 sur le label Cine Record Productions, font parti de ceux-là.

Genre de super-groupe né sous l’impulsion de Reynold Nadere et d’un musicien devenu presque légendaire, le virtuose guitariste Robert Martino (qui s’est déjà illustré au côté de Tuco, des Difficiles de Pétionville, des Gypsies de Pétionville, ou encore du Scorpio d’Haïti, et qui posera plus tard les bases du kompa direct avec le groupe Top-Vice). D’autres musiciens de talents sont présents sur le line-up de ce groupe, ainsi on peut noter la présence aux cuivres des freres Dejean, Fred et André, et des congas d’un certain Pierrot Kersaint, qui fondera par la suite les Gamma Express.

Bagaye La Cho, avec ses oscillations entre compas baignés de musique latine et avancée avant-gardiste, avec ses cinq titres tous plus dansants les uns que les autres, et avec ses musiciens de talents, est vraiment une pépite de la musique haïtienne des années 80… à écouter sans modération !

 

Les As de Petion Ville – Bagaye La Cho :

Tracklist :
1. Bagaye La Cho
2. Polynice
3. En Pinpan
4. Paresse Pa Baye
5. Relax

Line Up :

Reynold Nadere : Guitare rythmique, leader
Robert Martino : Guitare solo
Serge Cazeau : Basse
Andre Dejean : Trompette
Fred Dejean : Sax tenor
Pierrot Kersaint : Congas
Edner Couloute : Batterie
William Jean : Percussions
Adrien Jeannite : Synth
Imcart Manigat : Chant

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur “Bagaye La Cho” des As de Petion Ville, notre instant vinyle de la semaine, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.