Inna Modja dévoile une nouvelle facette de son art

We want to be free.
We want to be alive.
We want tobe strong.
We want to dream.
We want more…

C’est par ces quelques lignes que commence “Tombouctou”, le dernier clip de la chanteuse malienne Inna Modja. Un visuel en noir et blanc, sobre et élégant, directement inspiré du travail du célèbre photographe malien Malick Sidibé ; c’est d’ailleurs dans le studio de ce dernier qu’a été tournée la vidéo. La chanteuse y apparait, entourée de femmes aux regards combatifs ôtant le foulard qui leur obstrue la bouche.

Fini les couleurs vives, finis les mélodies doucereuses, fini les paroles pop sucrées chantées en français ou en anglais. La chanteuse malienne Inna Modja revient plus sombre que jamais avec « Tombouctou », un titre intense et militant, révélant une nouvelle facette de l’artiste.

Pied de nez aux terroristes qui, au nord du Mali, voulaient asservir les femmes et interdire la musique, la jolie Malienne, sur un riff de guitare lent, chante et rappe en bambara, la résistance et l’unité face à l’obscurantisme.

Sur « Tombouctou », Inna Modja apparait comme une ambassadrice du pays qui l’a vu naitre, et débuter la musique (de manière remarquable, en tant que choriste dans le mythique Rail-Band de Bamako), le Mali, en prenant fait et causes, pour les habitants du nord du Mali, qui connaissent jusqu’aujourd’hui le joug de terreur de quelques arriérés.

Inna Modja – « Tombouctou »:

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Tombouctou » le dernier clip de Inna Modja, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

 

Laisser un commentaire