Un Final Form sans faute pour Sampa The Great

Sampa The Great… elle est un peu comme un volcan, un genre d’Etna furieux et groovy, qui au moment où on la pense en sommeil, commence à gronder, à tempêter, et en moins de deux explose dans un panache de soul et de poésie, nous laissant sur place, comme figée dans notre stupeur face aux coulées de lyrics brulants. Cette explosion musicale on la doit à la sortie de « Final Form » la première parution de l’année pour l’artiste zambienne botswanaise ; qui donne ainsi une suite largement à la hauteur de son dernier hymne féministe, « Energy » !

Sur ce nouveau titre, et nouveau clip haut en couleur, elle transpose toute l’énergie de la soul et du funk, toute l’imagerie noire aussi des années 70 et 80 d’outre-Atlantique, celle de la blaxploitation, des grands bands funky comme Funkadelic, dans les pays qui l’ont vu respectivement naitre et grandir, la Zambie et le Botswana. Et derrière cette imagerie funk largement africanisé, on retrouve la verve de la rappeuse, chanteuse, poète que l’on apprécie tant, on retrouve son flow, cette texture de voix reconnaissable, cette énergie qui assène les mots et les mélodies comme autant d’uppercuts, et, en prime, toute une série de looks pétillants.

Tenons-nous prêt, la montagne Afrique gronde et l’artiste Sampa the Great explose !

Sampa The Great – “Final Form” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Final Form » le dernier clip de l’artiste zambienne botswanaise Sampa The Great, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.