Et pendant ce temps dans le reste du monde #74

Tandis que nous traitons sur Djolo.net des actualités culturelles africaines et caribéennes, les actualités musicales sont nombreuses dans le reste du monde, et dans cette rubrique simplement intitulée « Et pendant ce temps dans le reste du monde » nous vous proposons un bref résumé de ce qui nous a plu cette semaine !!

Alex Hepburn « I Believe » || UK

Comment passer à côté de Alex Hepburn ? Avec son nom de star et sa voix poignante au grain singulier, elle est la nouvelle révélation de la soul anglaise. Connaissant une ascension fulgurante, la belle Londonienne enchaine carton sur carton, son dernier en date est le titre « I Believe », un puissant hymne au féminisme, qui s’appuie sur un sample que vous reconnaitrez probablement, celui de « People Get Ready » d’Aretha Franklin.

 

Constine « Die » || Suède

De son vrai nom Hanna Lindgren, Constine est une chanteuse, compositrice et productrice suédoise qui vient de dévoiler sa voix vénéneuse et envoutante sur un premier single, « Die ». Titre très bien produit sur lequel on y découvre les écueils d’une electro-pop sombre et lascive.

 

Nakury « Necesario » || Costa Rica

Si Alex Hepburn est la nouvelle révélation de la soul britannique, Nakury est elle la révélation du hip-hop d’Amérique Latine ! Jeune artiste costaricaine, et fière représentante d’une nouvelle génération de femmes libres et engagées, Nakury brille une fois de plus sur son dernier titre, « Necesario » qui mélange la verve du hip-hop à l’énergie de l’electro-pop.

 

Israel Starr ft. Tomorrow People « Love Her Mind » || Nouvelle-Zélande

Direction la Nouvelle-Zélande pour retrouver un artiste qui pourtant aurait presque pu figurer dans notre Petit Tour d’Horizon des Caraïbes, il s’agit du chanteur néo-zélandais Israel Starr, dont la qualité en matière de reggae a été félicitée lors des derniers New-Zealand Music Awards. Pour son dernier titre, le très fortement inspiré par le dancehall des années 80 « Love Her Mind », il s’est adjoint les services des Tomorrow People.

 

The Great Dictators « Kiling Fields » || Danemark

On rafraichit l’ambiance avec les danois de The Great Dictators, un trio qui distille une electro-pop sombre, à mi-chemin entre Johnny Cash et Joy Division. Leur dernier titre, Kiling Fields » est un exquis condensé de groove froid, et d’ambiance pesante à souhait ; ce single devrait donner suite à un nouvel EP un peu plus tard cette année.

 

Tesha « Dreams » || Israël

Dans le genre étrange et expérimental, l’artiste israélienne Tesha n’est pas en reste, elle débarque avec son univers électronique et cotonneux, sa voix aérienne qui se perd dans d’épaisses nappes de synthé, comme l’on se perdrait dans l’éther, et son premier EP, Dreams vol. 1, dont le titre « Dreams » est un bon apercu.

 

Pierre Charles III « B-Town » || USA

On clôture cette sélection de ce qui nous a plus dans le reste du monde avec un extrait de Better, le dernier album du pianiste et compositeur de jazz américain Pierre Charles troisième du nom. Le titre s’appelle « B-Town », il s’agit d’un hommage instrumental à la ville natale de l’artiste, Beloit dans le Wisconsin.

 

…n’attendez plus pour faire ce que vous voulez faire, et likez notre page facebook !

 

1 réflexion au sujet de “Et pendant ce temps dans le reste du monde #74

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.