Et pendant ce temps dans le reste du monde #145

Tandis que nous traitons sur Djolo.net des actualités culturelles africaines et caribéennes, les actualités musicales sont nombreuses dans le reste du monde, et dans cette rubrique simplement intitulée « Et pendant ce temps dans le reste du monde » nous vous proposons un bref résumé de ce qui nous a plu cette semaine !

lekinnn “Atenção” ll Brésil

On commence sans plus attendre cette sélection de ce qui nous a plu dans le reste du monde par une jolie attention, une jolie « Atenção » même serait-on tenté de dire. Car ce joli titre qui suit les divagations d’un esprit en goguette qui explore l’univers et s’interroge sur l’existence alors que son corps est bloqué, confiné à domicile en raison du corona, on le doit à l’artiste brésilien lekinnn. Ah, et oui, aussi, puisque c’est la le titre de la chanson…. »Atenção » !

Marlene Oak “Northern Winds” ll Suède

Dans le genre joli moment, mais pas du tout sous les mêmes latitudes que précédemment, on retrouve la chanteuse suédoise Marlène Oak qui nous fait décoller sur un air de pop, un air de vents du nord, « Northern Winds ». La chanteuse suédoise est sur la dernière ligne droite avant la sortie de son premier album… alors… vous autres, amateurs de folk suédois, de Joni Mitchell et autres Beatles… tenez-vous prêt !

Bodo Maier Jazz 5tet “Anoxia” ll Suisse

Parfois il n’y a pas de secrets, parfois il ne faut pas chercher midi à quatorze heures, parfois les vieux adages marchent… et, oui, c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures ! Et cette confiture servie par le Bodo Maier Jazz 5tet…. oh oui, elle dégouline de sucre et de bon jazz, elle est dense à souhait, et s’autorise ses petites envolées de cuivres acides, oh oui, elle vient faire tournoyer des pianos sur vos papilles et marteler avec douceurs vos tympans avec une batterie décomplexée ! C’est classique à souhait, c’est doux et acide, c’est « Anoxia » du Bodo Maier Jazz 5tet !

Strivz Recovered Drive Vol.1 ll UK

En parlant de classique… mais dans un tout autre registre, le producteur britannique de grime Strivz a profité du confinement pour ordonner un peu ses instru… et il a fait quelques découvertes ! Dans un court album sobrement intitulé Recovered Drive Vol.1, il aligne quelques 8 instrumentaux nés durant la décennie qui vient de s’achever. Et si vous n’êtes pas vraiment amateur d’instrumentales brutes, ne vous inquiétez pas, sur deux titres « Bad » et « Clapman Up », le beatmaker a convoqué quelques MC et rappeurs à venir poser leur flow, citons Vener Remah, Flirta D, Gully Ranger, ou encore Scrufizzer.

Creeptones “Soul Fire” ll USA

Le groupe d’indie rock américain Creeptones s’est lancé un défi des plus ardus… faire perdurer l’été… et on parle ici de l’étrange été coronaïque que l’on a vécu, mais bien d’un été à l’américaine, un été même de film américain, du genre avec de jolis garçons bodybuildés qui s’envoie une balle de football américain sur les rives d’un lac, avec des loosers qui deviennent les winners à la fin, juste à la force de leurs mièvres bons sentiments, et aussi avec des party où l’on boit dans des gobelets en plastique rouge, et des filles qui font des concours de t-shirt mouillés ! Et ce défi Creeptones le relève avec un titre « Soul Fire » issu de leur dernier album Hell + Ice !

Haruka Salt x W.Y. Huang “O.G. Gong” ll Japon, USA, Singapour

Un combat de titans… non pas de titans, mais de Kaijū synthétiques, un OVNI qui traverse un ciel saturé de couleurs, de pixels, et de lumières… et, surtout, une cadence effrénée, un rythme trépident qui s’insinue partout dans votre esprit, dans votre corps… une pulsation lancinante qui éclipse tout le reste… Oui, très en vogue à Brooklyn, la DJ japonaise Haruka Salt dévoile son premier clip, une collaboration avec son acolyte de Singapour W.Y Huang, et les animations de Race Krehel de SuperCyberTown, c’est « O.G. Gong »… et retenez bien ce nom, Haruka Salt !

A.M.R “Sailor’s Cry (Remix by Sour)” ll Qatar, Mexique

On clôture cette sélection de ce qui nous a plu dans le reste du monde en laissant une chance au jeune producteur mexicain Sour, de nous convaincre avec son remix très smooth du « Sailor’s Cry » du producteur qatari A.M.R.

…n’attendez plus pour faire ce que vous voulez faire, et likez notre page facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.