Désintégrés, TchopDye face à la haine de l’autre

Lignes de basses affutées, flow cinglant, chant rayonnant déchiré par quelques notes de claviers stridents, Balthazar Le Bihan (basse, programmation), Gassam Gas (rap), Jade Jana (chant, chœur) et Sylvain Berger (clavier), les membres du groupe lyonnais TchopDye, ce grand chantre de l’ouverture, du métissage et de l’hybridation culturelle, œuvrant à arracher les étiquettes, et à briser le cou des concepts identitaires obscurantistes, qui nous avait séduits il y a peu avec leur « Tout le Monde Parle », sont de retour avec un nouveau titre, « Désintégrés » !

Tels des cameroonian dandee, Tchop Dye rentre dans une sombre arène électronique pour opposer à cette rampante haine de l’autre, qui partout en Europe, comme en Afrique, se propage insidieusement, leurs riffs métis, leurs beats guidés par un sérieux ratissage des influences diverses qui pullulent dans la scène hip-hop lyonnaise, autant que par l’assiko, le makossa, ou encore le bikutsi, rythmes chers au Cameroun, pays d’origine de Gas et de Jana.

Mais, au-delà de ça, « Désintégrés », c’est un nouveau titre qui amorce la réflexion qui habitera le futur album de TchopDye, celle qui pense ce lien qui relie l’homme noir français au continent africain, cette dualité afropéenne qui ancre aujourd’hui beaucoup d’individus dans une géographie nouvelle qui se doit de s’affranchir des cloisonnements intellectuels et culturels imposés par le concept d’état nation.

 

TchopDye – “Désintégrés” :

Gassam Gas : Rap
Jade jana : Chant, Choeur
Balthazar Le Bihan : Basse, programation
Sylvain Berger : Clavier
Mix : Stephane Watremez
Mastering : Kohndo
www.facebook.com/TchopDye/

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Désintéressés » le dernier titre du groupe franco-camerounais TchopDye, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire