Denya Okhra, un duo entre psychédélisme hypnotique et orientalisme électronique.

Peut-être avez vous déjà entendu parler de Denya Okhra, ce jeune duo tunisien qui affole le web depuis deux mois ? Ils viennent de publier un nouveau clip, « Doukha » !!

Denya Okrah fait parti de ce genre de groupe qui, en plus de réussir brillamment à insuffler une certaine sensibilité à la musique électronique, conserve une dimension réellement humaine, et pour cause une grande partie des beats, sont en fait du beatboxing. Leur musique née des retrouvailles entre deux amis de lycée, Youssef JRB, qui, revenu du Canada, est devenu un fin amateur de musique technoïde et un beatboxeur avisé, et Fatma Sfar, qui, en plus de sa maitrise vocale imparable, a atteint un certain degré de raffinement en vocalise orientale.

S’ils ont fait leurs débuts sur de savoureuses cover, d’abord Portishead puis Nirvana et même de l’hymne tunisien (toutes disponible sur leur chaine youtube, et même certaine téléchargeable sur soundcloud), avec leur nouveau titre « Doukha », ils s’aventurent, pour notre plus grand plaisir, sur leurs propres compositions ; créant une ambiance nouvelle où l’on se perd entre psychédélisme hypnotique et orientalisme électronique.

Vous l’aurez compris, ici tout est artisanal, on est loin des DJ stéréotypés, qui ne se contentent que de bouger quelques potards sur une instru achetée à un beatmaker anonyme.

 

Denya Okhra – “Doukha” :

 

Denya Okhra – “Glory Box (Portishead Cover)” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Doukha » le dernier titre des Tunisiens de Denya Okhra, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de « Denya Okhra, un duo entre psychédélisme hypnotique et orientalisme électronique. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.