Découverte : Somerfaan, l’alternative électro-afrikaans

Direction l’Afrique du Sud, et plus précisément Johannesburg, pour y découvrir, ou redécouvrir une petite pépite de la scène électronique/reggae/pop/hip-hop/krautrock/trip-hop… bon, pour y découvrir un petit bordel sonore alternatif et afrikaans, Somerfaan !

Une découverte qui pourtant ne date pas d’hier, pour parler de la genèse de Somerfaan, il faut remonter jusqu’en 95, époque ou l’artiste sud-africain a cofondé avec Paul Riekert, le groupe de rock industriel, Battery-9, qui a connu pendant 5 ans un succès certain (4 albums studio, et un prix du meilleur album Rock au South African Music Awards [SAMA] en 98). En 2000, le groupe met fin à ses activités et Somerfaan débute sa carrière solo.

Une carrière qui l’a conduit à commettre quatre nouveaux albums en 17 ans, dont deux ont été récompensés des titres de meilleurs albums électroniques au SABC2 award en 2004, et meilleur album alternatif au SAMA Awards de 2007. Son dernier en date, Alien Boogie Stuff, sorti l’année dernière, est un album riche en sonorités flirtant avec presque toutes les teintes de la musique underground sud-africaine actuelle, passant des arrangements subtilement électroniques de titre comme « Kazinski 2022 » (en featuring avec les deux grands noms de la musique afrikaaners Arno Carstens et Frank Opperman), au rap en afrikaans plus rugueux de « Polisiehelikopter ».

 

Somerfaan – “Kazinski 2022” :

 

Somerfaan – “Polisiehelikopter” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Alien Boogie Stuff » le dernier album de notre découverte du jour, le sud-africain Somerfaan, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

 

 

 

Laisser un commentaire