Découverte : Agartu un battement Oromo au cœur de Melbourne

Pour notre découverte du jour, nous prenons la route de la deuxième plus grande agglomération urbaine d’Australie, Melbourne, pour aller à la rencontre d’une jeune artiste éthiopienne, issue de la petite communauté Oromo d’Australie, Agartu.

Cette appartenance rend la jeune chanteuse très sensible aux différents drames qui ont touché cette ethnie est-africaine, que l’on retrouve majoritairement en Éthiopie, mais aussi un peu en Somalie, et au Kenya ; après des manifestations antigouvernementales d’une ampleur rare entre 2015 et 2016, qui avaient été réprimés dans le sang, et causé plusieurs centaines de morts, de nouvelles violences ont eu lieu plus récemment, à la fin de l’année dernière, entre des groupes oromos et somali à la frontière entre l’Éthiopie et la Somalie.

C’est donc teinté de cette tristesse que Agartu dévoile un premier titre, « Moments », aux accents RnB et nu-soul. Si l’on peut être tenté par ce titre, qui ne cache pas des influences de Lauryn Hill, Jill Scott ou encore SZA, l’on regrette tout de même que le titre ne revête pas un caractère plus éthiopien… Mais l’année 2018 vient de débuter et peut-être que Agartu saura nous proposer d’autres titres cette année.

 

Agartu – “Moments” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Moments » le dernier single de l’artiste australo-ethiopienne Agartu, n’hésitez pas à visiter notre page Facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.