Cidade perdida, le pays perdu de Flavia Coelho

Flavia Coelho bouillonne. Son pays, le Brésil, vacille, livré aux mains corrompues de clowns cyniques. Les inégalités se creusent, les absurdités aussi, et elle, Flavia, regarde tout ça. Flavia bouillonne. Que dire quand on voit son pays suffoquer et s’étouffer dans les incendies, la folie, et maintenant la maladie, que faire quand son pays se transforme en cité perdue, en « Cidade Perdida », et s’abandonne à la ruine, comment réagir quand on voit son pays errer tel un radeau de Géricault ; hein ? Que fait-on quand on est entouré par des vautours et des méduses ? Et bien, on bouillonne.

Flavia Coelho bouillonne. Et, elle transforme cette sourde rage qui l’anime en une chanson, puissante, elle poursuit avec sa musique les fantômes de Virgile et de Dante jusqu’en Enfer, et affronte le supplice qu’est la vision de cette déchéance nationale, sur « Cidade Perdida » issue de son dernier album DNA. Une chanson dont elle vient de dévoiler le sombre clip, qui danse entre des tableaux oppressants, gesticulation de corps pris dans une glu de polymères plastiques et de pétrole…

Flavia Coelho bouillonne, dénonce l’errance de cette Cidade perdida, et pleure son pays aujourd’hui livré au plus profond des cercles de l’enfer… Et si après l’enfer et le purgatoire, les cantiques de la Divine Comédie conduisent Dante au Paradis, espérons qu’il en sera de même pour le Brésil, en attendant, Flavia Coelho bou… chante.

Flavia Coelho – “Cidade Perdida” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Cidade Perdida » le dernier clip de l’artiste brésilienne Flavia Coelho, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de « Cidade perdida, le pays perdu de Flavia Coelho »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.