Le chanteur ivoirien Molière prend fait et cause contre la maltraitance infantile

Dans son dernier clip, simplement intitulé « Maltraitance », le célèbre, quoi que surement moins célèbre que son homonyme dramaturge, chanteur ivoirien Molière prend à cœur de dénoncer un problème qui touche toutes les sociétés, et plus particulièrement la société ivoirienne, la maltraitance infantile.

Mais ce n’est pas qu’un simple débat sur la fessée, comme l’on voit fleurir si et là en Europe, qu’ouvre Molière avec sa dernière création. En racontant dans sa chanson l’histoire de Adja — une petite fille villageoise qui, pensant embellir son avenir, en partant s’installer chez sa gentille tante de la ville, se retrouve exploitée, obligée d’accomplir toutes les corvées de la maison — le chanteur ivoirien dénonce toute forme de violence contre les enfants, de l’enfant soldat, à l’enfant mendiant des talibés, en passant par les enfants battus, et tous ces petits, obligés de travaillés pour vivre, comme Adja.

Musicalement parlant, on retrouve un Molière fidèle a lui même, qui évolue dans un pur style zouglou, portant son message dans un savant mélange de français, d’argot nouchi, et de bété et autres langue vernaculaire. Il faut dire que la chanson à message social et le zouglou sont vraiment la marque de fabrique de la musique ivoirienne, car même si le coupé décalé atteint des sommets, et qu’une scène hip-hop commence à émerger, le zouglou tient bon son cap depuis son apparition dans les années 90, ne cédant ni aux sirènes de l’ambiance frénétique, ni à celle de l’ego-trip.

 

Molière – “Maltraitance” :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Maltraitance » le dernier clip du chanteur ivoirien Molière, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.