C’était un 29 juillet : Conference nationale au Mali

Le 29 juillet 1991, s’ouvrait à Bamako, la conférence nationale, elle se tiendra jusqu’au 12 aout, et débouchera sur une nouvelle constitution et l’organisation d’élections présidentielle et législative, l’année suivante.

Cette conférence, fait suite au coup d’état militaire du 26 mars 1991, et à l’arrestation du tyran Moussa Traoré, qui régnait avec cruauté sur le Mali, depuis 1968. Le lieutenant colonel Amadou Toumani Touré, principal instigateur de la destitution du dictateur, est nommé à la tête du comité de réconciliation national, et a pour mission de rendre le pouvoir aux maliens, et de faire renouer le pays avec les principes de la démocratie.

Touré, organise donc cette conférence nationale de Bamako, avec des représentants des militaires, de la société civile, des associations de jeunes, et même des membres de la rébellion touarègue.

En 1992, une fois la constitution adopté, et les représentant du peuple élus, Amadou Toumani Touré, continua sa carrière militaire, jusqu’à sa retraite de militaire, et à son entrée en politique, en 2001.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.