C’était un 23 juillet, Tafari Makonnen

C’est le 23 juillet 1892 que nait le ras Tafari Makonnen. Ras Tafari, les amateurs de reggae savent déjà qu’il est question de Haïlé Sélassié 1er, le dernier empereur d’Éthiopie. Selon la tradition éthiopienne, il descend directement de la reine Makeda de Saba et du roi Salomon, et il est considéré par le mouvement rastafari, comme un prophète et comme le dirigeant légitime de la Terre.

Ce mouvement rastas, prend naissance, au debut du XXème siècles, avec Marcus Garvey, un militant jamaïcain de la cause noir, qui prône pour le retour à la terre mère, pour un retour des noirs en Afrique. Idée qui se heurtera a certains mouvements noirs prônant l’intégration, mais qui aboutira malgré tout à la migration de population afro-americaine, en Afrique, principalement au Libéria. Mais dans son argumentaire, teinté de religion, il fit sienne, une “prophetie” que le révérend James Morris Webb fit en 1921, Regardez vers l’Afrique, où un roi noir sera couronné, qui mènera le peuple noir à sa délivrance. “
Et effectivement, en Ethiopie, fut couronné roi des rois d’Éthiopie, seigneur des seigneurs, lion conquérant de la tribu de Juda, lumière du 800px-Haile_Selassie_LOC_8e008rg55-759325Monde, élu de Dieu, le ras (Ras étant un titre de noblesse éthiopien, l’équivalent d’un duc) Tafari, qui prend pour nom    Haïlé Sélassié.

Il entreprend de timide réformes de modernisation du pays, tente de lutter contre l’esclavagisme, réussi à intégrer la    société des nations, puis après la seconde guerre mondiale l’ONU. l’Éthiopie est durant cette guerre occupée par les    fascistes italiens, et lui, Haïlé Sélassié, fuit le pays, pour gagner l’Angleterre.

A son retour, en 41, les éthiopiens digère mal que celui qui c’était engagé à défendre la patrie jusqu’au sang, ce soit exilé    durant toute la guerre. Durant la deuxième parti de son règne, il contribua à l’essor du panafricanisme, et la création de    Organisation de l’Unité Africaine, qui siège d’ailleurs toujours à Addis-Abeba. Mais plusieurs crise viendront émaillés    cette période, une tentative de coup d’état, l’annexion de l’Érythrée, puis durant la guerre froide, un groupe de militaire,    soutenu par l’URSS, qui n’aimait pas ses prises de positions pro-occidentale, le destituera le 12 septembre 1974. Il décédera en prison, l’année suivante.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.