Kasaï Allstars “Beware The Fetish”

Kasai Allstars Congotronics RDC Djolo Beware the fetish

Voici un 5ème disque de la série Congotronics, chez Crammed Discs. La série Congotronics, ce sont des rencontres, entres musiciens traditionnels (Konono n°1, Kasaï Allstars…) du Congo-Kin, avec une vision … la suite

Sia Tolno “African Woman”

Cette chanteuse guinéenne, élevée entre la Sierra Leone et le Libéria, délivre une musique métisse, naviguant entre ses origines guinéenne, et des influences du highlife ghanéens, et surtout, pour ce … la suite

Mirel Wagner “The Dirt”

Cette chanteuse éthiopienne installé en Finlande, avait su marqué les esprit du monde de la musique en délivrant une musique folk minimaliste au accents blues sombres. Elle est influencé par … la suite

Lumière sur Malouma

Malouma Mint Mokhtar Ould Meidah, dit Malouma, est né en 1960, dans une petite commune du sud ouest de la Mauritanie, à 50 kilomètres de Rosso, la ville frontière avec … la suite

Riky Rick “NAFUKWA”

Le rappeur et producteur sud africain de Johannesbourg, Riky Rick, qui s’était déjà illustré avec Amantombazane en collaboration avec son compatriote Okmalumkoolkat, revient cette fois ci avec une musique, NAFUKWA, … la suite

Burna Boy “Don Gorgon”

Après le succès, l’année dernière, de son album L.I.F.E (Leaving an Impact for Eternity), la star du dancehall made in naija Burna Boy, revient avec ce clip de Don Gorgon : fêtes dans des ascenseurs, petit roadster rouge vif, fourrure, montgolfière et guépards de compagnie sont au programme de ce visuel à l’esthétique flashy, tourné en Afrique du Sud, par Godfather Productions

Inna Modja “C’est La Vie”

Pour sa chanson “C’est La Vie“, préambule à son futur album Motel Bamako, la chanteuse malienne Inna Modja, nous invite dans un univers pop et très coloré. Repéré par le célèbre chanteur malien Salif Keita, elle a commencé comme choriste dans son groupe, le Super Rail Band de Bamako, puis est devenu mannequin en France, avant de poursuivre la musique. Dans ce clip bigarré, elle rend un discret hommage au travaux des historiques photographes maliens, Malick Sidibé et Seydou Keita, mais parle aussi du caractère éphémère de certaines de nos anxiété, liés a notre style de vie en ce début de 21eme siècle.