Cascade de Mbira dans la Rio de Pedra Preta brésilienne de Timbiraçu

Le groupe de jazz brésilien Timbiraçu laisse son regard se perdre au loin, un lointain africain, ou les mbiras, ces instruments de la famille des lamellophones qui ont fait le succès de la musique zimbabwéenne et mozambicaine, viennent se perdre sur un air de samba brésilienne ou de semba angolaise, où les rumbas congolaises font le va-et-vient entre le Para et Brazza, ou l’afrobeat envahit les rues de Bahia…

Un lointain africain et brésilien qui, mêlé aux vapeurs jazz bien maîtrisés du groupe, a de quoi séduire et transporter l’auditeur dans des ailleurs afro intrigant et apaisant, qui s’échappent de Sao Paul d’où Timbiraçu officie. Et c’est une belle démonstration de ce son qui coule en cascade doucereuse, chute d’eau et de notes qui serpentent jusqu’à nos oreilles et nos cœurs, à laquelle ce livre le quatuor brésilien sur leur joli dernier titre qui flâne le long d’une rivière aux roches noires, le long de la « Rio de Pedra Preta » !

Timbiraçu – “Rio de Pedra Preta” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Rio de Pedra Preta » le dernier titre du groupe brésilien Timbiraçu, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.