Bebey, Makeba, Jourias… les entre-deux Afro Exotique d’Africa Seven

Alors que les savants Américains explorent aujourd’hui l’entre-deux quantique entre le 0 et le 1 de nos ordinateurs, les diggers du collectif londonien Africa Seven, eux, plongent les diamants de leurs platines dans d’autres genres d’entre-deux, ceux des années 72 à 82 en Afrique de l’Ouest, ceux de l’expérimentation, ceux qui quittent les cuivrées contrées du highlife et de l’afrobeat pour taquiner les facettes du disco, ceux qui oscillent entre les flûtes pygmées et le reggae, entre la bossa-nova et le vaudou, entre la soul et le son afro-cubain… Vous l’aurez compris, Africa Seven nous a concocté un joli petit voyage, pavé par quelques aventuriers célèbres, Miriam Makeba, Francis Bebey, ou encore Ita Jourias, pour en nommer quelques un, sur un disque, une compilation intitulée Afro Exotique – Adventures In The Leftfield, Africa 1972-82.

Dès le départ de ce voyage Afro Exotique on est cueilli par une savoureuse reprise du « My Girl » des Temptations mise à la cadence reggae, puis on enchaîne entre découvertes de pépite de bossa-nova togolaise avec Ita Jourias, expérimentation électronique avec le pionner du genre, Francis Bebey, lamentation cubaine qui se frotte à la puissance mandingue de Amara Toure, ou encore une rencontre avec Mama Africa, Miriam Makeba dans sa période guinéenne, qui nous conte l’histoire d’un enfant et d’une gazelle !

Afro Exotique – Adventures In The Leftfield, Africa 1972​-​82, une jolie compilation qui explore des entre-deux africains entre classique et rareté, entre découverte et redécouverte !

Afro Exotique – Adventures In The Leftfield, Africa 1972​-​82 :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Afro Exotique » la dernière parution du collectif Africa Seven, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime »!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.