Bebe Zahara Benet nous “drag” en exerçant son Broken English

Après le succès de son rodéo « Banjo », l’artiste drag queen camerounaise Bebe Zahara Benet continue de libérer le genre, et de faire couler le maquillage et les strass dans les rues de Yaoundé, avec un nouvel EP qui n’hésite pas à écorcher la langue de Shakespeare et les conventions : Broken English !

Si sur ce petit EP (parfois un peu inégal, il faut le reconnaître), Bebe Zahara distille son ambiguïté sexuelle, question musique, elle fait beaucoup moins de mystère, et va droit au but… l’efficacité et la danse ! Comme dans d’autres domaines, Bebe s’affranchit ici des classifications entre les genres, et n’hésite pas à emprunter un peu des beats entêtants de l’Afrique du Sud, à plonger dans les mélodies faciles et vocodées de l’afrobeat du Nigeria voisin, à recycler la tradition camerounaise, suivre le sillon d’un makossa libéré, et piquer d’électronique le tout !

Et si votre english n’est pas si broken que ça et que vous voulez poursuivre cette expérimentation de genre et de son, sachez que Bebe Zahara, qui, il faut le dire, est une célèbre drag queen, est à l’affiche du programme de TV américain Dragnificient !

Bebe Zahara Benet – Broken English :

Bebe Zahara Benet – “Banjo” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Broken English » le dernier EP de l’artiste camerounaise Bebe Zahara Benet, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

1 réflexion au sujet de « Bebe Zahara Benet nous “drag” en exerçant son Broken English »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.