Les Amapiano Selections de Teno Afrika au diapason de l’Afrique du Sud

Mais que se passe-t-il donc chez le label Awesome Tapes From Africa, ou plutôt devrait-on dire Awesome Tapes From South Africa ?! Effectivement, on peut se poser la question, le label américain spécialisé dans la réédition de rareté venue d’Afrique a opéré un virage pour le moins conséquent, déjà en nous offrant le sublime nouvel album de la diva malienne Nahawa Doumbia, ou encore, un peu plus tôt cette année, celui du père de l’ethiojazz, Hailu Mergia… et on dit bien ici nouvel album, et pas nouvelle réédition ! Et, aujourd’hui… le label vient d’annoncer la sortie dans quelques jours, le 23 octobre, de Amapiano Selections, le premier album d’un jeune producteur sud-africain agé de 19 ans, Teno Afrika, Lutendo Raduvha de son vrai nom.

Un premier album qui va puiser son inspiration directement à la source de ce nouveau son venu des ghettos d’Afrique du Sud, et aujourd’hui devenu incontournable, l’amapiano. A la croisée du kwaito, de cette house sud-africaine qui a enfanté le gqom et la baccardi house, l’amapiano développe des ambiances lancinantes guidées par des beats et des batteries lentes minimalistes et la répétition entêtante d’une note haute, et dans lesquelles viennent se glisser des solos de claviers tranquilles. Et si le style, récemment popularisé par des artistes comme Cassper Nyovest, les Scorpion Kings, à savoir DJ Maphorisa et Kabza de Small, ou encore Focalistic, se gonfle de productions denses et soignées, Teno Afrika lui sur ses Amapiano Selections prend le pari inverse, celui de retourner à une prod vraiment minimaliste, celles qui s’échangeaient au début du mouvement dans les townships du Gauteng, sur Wathsapp ou sur les réseaux sociaux, et qui par moment peuvent même aller flirter avec des paysages sonores presque arides…

Que se passe-t-il donc chez Awesome Tapes From Africa ? Mais qu’il soit rassuré, tant qu’il nous balance de temps à autre une petite réédition d’une chanteuse de l’âge d’or éthiopien, d’un orchestre malien des années 70, ou encore d’une diva camerounaise d’antan… ça nous va ! Allons-y pour l’amapiano et pour Teno Afrika !

Teno Afrika – Amapiano Selections :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Classe Tendresse » le dernier EP des artistes Pierre Kwenders et Clément Bazin, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.