Aku-Ako, des poupées passerelles entre les cultures

Le jeune designer camerounais Noumbissi Constantin, est, au delà d’un garant du savoir-faire camerounais et d’une manière plus large africain, une passerelle entre les cultures, entre les peuples, entre les continents. Fortement attaché à ses racines africaines, Noumbissi Constantin a su s’ouvrir, d’abord à la culture française, puis à la culture japonaise, dont son dernier travail, la série de poupée Aku-Ako, est fortement inspiré.

Aku-Ako, c’est la rencontre de deux tradition ; tout d’abord celle plus que centenaire, des poupée japonaise Kokeshi, taillées dans le bois, avec une forme caractérisée par une grosse tête cylindrique, et l’absence de bras et de jambes, et qui en plus d’être des jouets de petites filles, sont la manifestations du désir d’avoir un enfant en bonne santé. L’autre tradition à l’origine de Aku-Ako, c’est celle des poupées du peuple Ashanti (Ghana), qui au delà de partager une certaine ressemblance esthétique avec leurs alter-ego japonaises, ont une histoire autours de l’enfant désiré similaire ; à leurs origine il y a la légende de Akua’Ba (L’enfant d’Akua).

Dans un village du pays Ashanti, Akua, une jeune femme qui n’arrivait pas à avoir d’enfant, part consulter le sorcier. Celui ci, lui dit de fabriquer une petite poupée en bois, puis de la considerer, de la porter, de la chérir, comme si elle avait été son propre enfant, et qu’ensuite la grossesse viendrait. Akua s’exécuta, elle porta la poupée, l’allaita, la baigna, l’orna de perles… au point que tout le village s’habitua à ce nouvel enfant nommé Akuaba. Et comme le sorcier l’avait prédit, Akua tomba enceinte, et donna naissance à une petite fille, qui grandi au coté de sa soeur de bois. Depuis lors, ces poupées continuent d’être portées au dos des femmes Ashanti, désirant avoir un enfant.

Poupée Ashanti Akuaba Djolo Kokeshi Japonaise

Les cinq poupées Aku-Ako, c’est donc la passerelle entre ces deux esthétiques, ces deux usages, ces deux cultures ; mais c’est aussi un savoir faire artisanal (toutes les poupées sont entièrement fabriquées à la main, on peut les acheter en ligne, notamment sur le site de afrikea.) et une histoire, celle d’une famille de quintuplées aux personnalités fortes et positives, qui encourage les femmes à faire preuve d’audace et à se réinventer. Physiquement identiques mais ayant vécu dans des pays et des environnements différents, ce qui influence leur manière de voir les choses et d’appréhender le monde.

 

Présentation :

Vert Harmonie :Salut, on m’appelle Midori. Sincère et spontanée, je suis persuadée qu’accepter les gens tels qu’ils sont suffit à les sauver de leurs doutes et de leurs peurs. Adopte-moi et je te donnerai toute mon affection.”

 

Jaune Énergie : “Bien le bonjour, c’est Kiiroi ! Optimiste et enjouée, mon loisir favori est d’emmener du soleil dans le cœur des gens qui m’entourent. Adopte-moi et je te confirai la clé du bonheur”

 

Violet Sagesse : “Je suis Murasaki. Respectueuse et compatissante, je fais de mon mieux pour faire régner paix et unité dans mon environnement. Adopte-moi et je te révèlerai le secret de l’harmonie.”

 

Rouge Passion : “Enchantée, je m’appelle Akai. Féminine et passionnée, je me bat pour que chaque femme puisse exprimer sa beauté naturelle. Adopte-moi et je te prouverai que tu est bien plus belle en étant toi-même.”

 

Bleu Sérénité : “Salut, moi c’est Aoi. Ambitieuse et créative, je fais usage de mon imagination pour transformer le quotidien en une grande aventure. Adopte-moi et je t’aiderai à réaliser tes rêves !”

 

Si vous avez appréciez le contenu de cet article sur les poupées Aku-Ako du designer Noumbassi Constantin, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.