Afel Bocoum rempile pour un nouvel album avec Nick Gold et Damon Albarn

La batterie qui mime de trébucher avec l’élégance d’un sapeur congolais en pleine parade, le rythme qui accroche le bassin, la kora qui épouse les volutes et les courbes sensuelles du fleuve, les guitares aériennes qui s’envolent dans le ciel d’Afrique, pour y chasser les vautours d’Abdoulaye Cissé, et faire la place pour l’Avion d’Afel Bocoum… Oui, Afel Bocoum la star de Niafunké… bon d’accord la deuxième star de Niafunké après son oncle Ali Farka Touré, est de retour, et en avion !

Le musicien qui sait se faire rare en studio vient d’annoncer la sortie en septembre prochain d’un nouvel album, Lindé, que l’on imagine déjà fourmillant de ce son mandingue et métis, de kora et de guitares, de batteries et de n’goni, de basses et de calebasses, de… oui, ok, on arrête ici d’énumérer les instruments présents sur ce futur disque.. ; bon, juste un encore, le njurkel, un genre de guitare à deux cordes issue de la tradition malienne.

Puisque oui, s’il présente ici son nouvel album avec un « Avion » très contemporain, Afel Bocoum manie la tradition musicale malienne à merveille, suffisamment en tout cas pour pouvoir l’infléchir, suffisamment pour lui permettre de regarder l’avenir au travers, et d’inspirer la jeunesse… Et dieu sait qu’au Mali la jeunesse aujourd’hui a besoin d’espoir ! Dans un pays rongé par le jihadisme, les violences tribales, la corruption, la pauvreté, la parole et les accents joyeux qui résonne dans l’Avion d’Afel Bocoum, comme dans tout l’album à venir ; ne doivent pas être pris comme un message emprunt de naïveté, non, c’est un vibrant appel à la solidarité et à l’unité, dans une langue qui dépasse la grammaire du français, du songhaï ou du bambara, une langue faite de musique !

Côté backstage cet « Avion » au décollage, direction les grandes étendues du Lindé où il compte atterrir, embarque avec lui un équipage… de haut vol oseront nous dire, car il s’agit de Nick Gold de World Circuit (label sur lequel le disque paraîtra en septembre) et de Damon Albarn, le sémillant british derrière Blur et Gorillaz, mais surtout derrière le projet Africa Express pour lequel il avait déjà fait appel au talent de Afel Bocoum.

Afel Bocoum – “Avion” :

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Avion » le dernier titre de l’artiste malien Afel Bocoum, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.