Adama, un conte initiatique sur fond de guerre

Nous sommes en 1916, lorsque Adama, un jeune garçon de 12 ans, vivant dans un paisible village d’Afrique de l’Ouest, décide de tout quitter pour partir à la recherche de son frère, disparu au-delà des falaises, sur les terres où règnent les Nassara (« étrangers » en Moré, une langue du Burkina Faso). C’est ainsi que débute une grande quête initiatique, qui le conduira des routes du Sud, à celles du Nord, au-delà des mers, en Europe, là où la guerre gronde.

Voici à peu près le synopsis de Adama, le nouveau film d’animation du réalisateur français Simon Rouby… quoique nouveau, n’est peut être pas le terme approprié, car le projet à débuté il y a déjà bien longtemps en 2008 ; et l’on pourrait même remonter encore 10 ans avant, à la mort de celui dont la vie à inspiré le film, Abdoulaye N’Diaye. C’est le nom d’un tirailleur sénégalais, sorti de l’anonymat lorsque l’on s’est rendu compte qu’il était le dernier représentant d’une génération sacrifiée pour la liberté de la France, et qui est décédé, à l’âge de 104 ans, le 10 novembre 1998, à la veille des commémorations du 11 novembre, durant lesquelles ont devait lui remettre la Légion d’honneur.

Concrètement, Rouby et son équipe ont débuté le travail sur ce film dès 2008, car le processus de création d’un film d’animation est long et laborieux, d’autant que Adama utilise des techniques quelque peu singulières, en mêlant techniques 3D derniers cris, animation 2D, et effets spéciaux volontairement artisanaux, si ce n’est primitif ; un peu comme la centaine de visages, des personnages principaux et secondaires, qui ne sont pas la simple numérisation de ceux d’acteurs, mais celle de sculptures en argile, numérisées puis animées.

Plusieurs autres petites choses à noter concernant Adama :

  • La présence au générique du rappeur français d’origine malienne, Oxmo Puccino, qui prête sa voix à l’un des personnages du film.
  • Le fait qu’il est le premier film d’animation entièrement réalisé à La Réunion… malgré la tentation de traverser l’océan Indien pour trouver l’animation à vil prix des studios asiatiques.
  • Le film est actuellement en lices pour le Cristal du long métrage, au prestigieux festival d’animation d’Annecy, mais ne sortira en salles que le 21 octobre 2015.

 

Bande-Annonce de Adama :

Vidéo Bonus :

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur Adama le film d’animation de Simon Rouby, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

 

Laisser un commentaire