L’instant vinyle : 27. “Moroccan’Roll” des Golden Hands

Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre série « L’instant vinyle », cette rubrique dédiée aux pépites du passé, où nous dépoussiérons et partageons avec vous des disques de notre collection. Et pour ce vingt-septième opus, nous quittons la Sierra Leone (cf. l’instant vinyle n° 26), pour nous diriger vers le Royaume du Maroc, et nous intéresser aux rockeurs de Golden Hands.

À une époque où les Who bousculait la bourgeoisie anglaise, où le mouvement hippie américain ondulait pacifiquement au rythme de la guitare de Jimi Hendrix, le royaume chérifien n’a, lui aussi, pas été épargné par la vague rock qui a traversé le monde. De Casa à Tanger, de Marrakech à Rabat, les boites de nuit et autres salles de concert ont vu fleurir un bon nombre de petits groupes, plus ou moins amateur, et en tout cas résolument DIY, et dont certains ont été catapultés sur la scène internationale, à l’instar des Golden Hands.

Un groupe, fondé en 1969 par Aziz, Driss et Ali, deux frères et un ami, qui après avoir rencontré un succès certain au Maroc a pris le chemin de l’Europe, où leur rock à la sauce marocaine a, là aussi, fait son effet. Ils remporteront à trois reprises le tremplin organisé par le Golf Drouot, la place to be de la scène rock parisienne d’alors ; ce qui leur ouvrira les portes d’une tournée européenne.

Pour ce qui est du disque du jour, Moroccan’Roll, je n’ai absolument aucune idée ni de sa date de sortie, ni de son label, et pour tout vous dire je ne suis même pas sur que ce soit un album, peut être s’agit-il d’une compilation, officielle ou non, rassemblant un florilège des meilleurs titres du groupe… mais bon, il faut parfois savoir faire fis de la forme, et se concentrer sur le contenu. Et quel contenu !

Le disque s’ouvre avec « Al Harka », un véritable bolide instrumental fonçant à toute allure sur une route pavée de rock prog psychédélique légèrement orientalisant, avant de prendre un virage plus classique sur « My Story With Mrs. Life », pure pépite animée d’un blues rock sans concessions. Suivent ensuite « Country Scenes » et « Take Me Back », amenant leurs touches plus groovy, avec des structures rythmiques légèrement plus complexes, qui peuvent par certains égards faire penser au travail du maitre de la batterie Tony Allen… puis les titres s’enchainent, tour à tour funky, puis pop, avant de freiner sur des slows, et de finir en apothéose sur « Mirza », une reprise de Nino Ferrer.

Enfin, vous l’aurez compris les Golden Hands maitrisent le son du rock dans toutes ses nuances !

 

Golden Hands – Moroccan’Roll :

Tracklist:
1. Al Harka
2. My Story With Mrs. Life
3. Country Scenes
4. Take Me Back
5. What To Say
6. Love Letters
7. Remember
8. She’s Like The Time
9. The First Time
10. Mirza

 

Si vous avez apprécié le contenu de cet article sur « Moroccan’Roll » du groupe de rock marocain Golden Hands, notre instant vinyle de la semaine, n’hésitez pas à visiter notre page facebook et a y réagir, et pourquoi pas même nous encourager d’une petite mention « j’aime ».

 

1 réflexion au sujet de “L’instant vinyle : 27. “Moroccan’Roll” des Golden Hands”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.